PENTECOTE 2021

ASCENSION 2021






La loi de Dieu rend libre
Le P. Luc Dubrulle : la loi de Dieu et notre liberté ne s’opposent pas, bien au contraire. « Si tu veux être libre, obéis à la loi ! »

"Tel est le paradoxe qu’il nous faut démontrer ! En effet, spontanément, nos contemporains comprennent la loi comme ce qui empêche d’être libre. La loi contraint, empêche, limite. Elle semble effectivement s’opposer au plein déploiement de notre liberté. L’adage est connu : « ma liberté s’arrête où commence celle des autres ». Et la loi, protégeant l’autre, arrête ma liberté.

Pour sortir du paradoxe, il faut commencer par choisir ce que nous entendons par liberté. La conception courante de la liberté consiste à la penser comme la possibilité de faire une chose ou son contraire, indépendamment de toute orientation vers le bien. On peut appeler cela « la liberté d’indifférence ». Peu importe ce que je fais, l’important est de le décider seul. Ainsi je puis être libre… de faire le mal ! À cette liberté d’indifférence, trop souvent destructrice et mortifère, il faut opposer et choisir la « liberté de qualité ». Celle-ci consiste à penser l’homme dans son orientation vers le bien qui toujours le précède et l’attire. Et la vraie liberté consiste à pouvoir poser quand je le veux un acte bon. A l’inverse, commettre le mal, c’est se tromper et être enchaîné : c’est un défaut de liberté ! De fait, l’homme est créé par Dieu avec une liberté orientée vers Lui-même, c’est-à-dire en même temps et dans le même mouvement, vers son plein accomplissement humain……

Fête du baptême de Jésus, début de sa vie publique, première manifestation de la Trinité.

« Jésus-Christ est venu par l’eau et par le sang » nous dit Jean.
autrement dit par le Baptême et par la Croix, représentés par l’eau baptismale, le cierge pascal et le houx.



La crèche lors de l’Épiphanie



« Il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe » nous raconte St Marc.
La manifestation de l’Esprit est évoqué par la présence des lys blancs
photos crèche 2020 de saint jean baptiste





15 novembre2020 – St Jean des Mauvrets

« Tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup » (Mt 25, 14-30)

Voici une composition illustrant « la confiance » exprimée dans la 1ère lecture et l’Évangile ; la confiance dans l’alliance de l’homme et la femme et la confiance de Dieu dans son alliance avec l’Humanité.
Cette confiance est évoquée par les deux bouquets qui se regardent et se lient.

Le Seigneur nous confie son Royaume et demande à chacun, selon ses capacités, d’agir, de sortir de soi et prendre des risques pour le faire grandir. Cet élan est représenté par les tiges de genêt.

JE RESTE À LA MAISON SEIGNEUR :

MÉDITATION et décoration florale :
Qu’il est bon de te chanter et te rendre grâce

Dieu de liberté, Tu ouvres ton Royaume à tout homme qui désire y œuvrer.
Père, tes bras ouverts et plein de tendresse, Tu viens dans le cœur de chacun et nous invites à y entrer.
Seigneur de miséricorde et débordant d’amour, Tu te laisses trouver par toute âme en joie ou en larmes qui te cherche.


Béni sois-tu, Dieu de miséricorde

Heureux celui qui travaille à ta vigne dès la première heure, sa vie entière est remplie de la joie de ta Présence.
Seigneur, ne me laisse pas oublier que je suis un ouvrier de la onzième heure afin que mon cœur soit toujours prêt à accueillir fraternellement « le bon larron ».

Heureux l’ouvrier de la dernière heure, comblé pareillement à celui de la première heure…car on ne peut être aimé, pardonné, ni sauvé, à moitié.
Seigneur, donne-moi de me réjouir avec Toi de voir arriver à la dernière minute celui qu’on n’attendait plus.

Ensemble, premiers et derniers, te rendent grâce

Seigneur, Tu ne nous aimes pas parce que nous le méritons, mais parce que Tu n’es qu’Amour et que ton Amour est toujours gratuit.

Tu nous appelles à partager la joie de ta générosité, à ouvrir nos cœurs les uns aux autres, à donner et pardonner sans compter.